[ Atelier ]

La pierre d’angle

Il y a déjà plusieurs années que ce livre est venu à moi. Je ne me souviens même plus où je l’ai déniché en fait. Il est arrivé, c’est tout. Comme tous les livres qui entrent dans ma vie. Ils surviennent toujours à un moment précis. Avec des sujets, des mots, des réponses qu’il me fallait à ce moment là.

Aujourd’hui mes mains ont cherché à l’atteindre. Lorsque je l’ai saisi, il s’est ouvert à une page et mes yeux ce sont posés sur ce texte:

Chapitre IX

BORNES DU TEMPS ET CALENDRIERS

{…] Le temps. Il a été la préoccupation majeure des Mayas; à la limite de l’obsession. Aucun peuple au monde n’a été, je crois, autant tributaire du temps que ces Indiens de la forêt du Peten. C’est la pierre d’angle de leur culture. Ils ont inventé les mathématiques et l’écriture pour compter et marquer le temps. La perfection de leurs observations astronomiques est née de cette passion. Il leur fallait connaître le temps du soleil et le temps de la lune, celui de Venus et le temps magique si capital.